Vous l’aurez sans doute remarqué, depuis plus d’un mois maintenant, l’hexagone est concerné par des orages quasi quotidiens ! Ces orages sont souvent peu mobiles et provoquent donc de fortes pluies en peu de temps…

Cela est du à des dépressions et des minimums d’altitude qui circulent sur notre pays.

En effet, l’anticyclone des Açores est aux abonnés absents. Et il laisse donc passer toutes les perturbations.

La récurrence vient des gouttes froides se positionnant au large du Portugal ou dans le Golfe de Gascogne. Et le schéma semble se répéter sans cesse !

Mais alors, la faute à qui ?

Peut-être bien au Jet Stream !

Comme le montre la carte ci-dessous, le Jet est également anormalement absent de l’hémisphère Nord.

> CONSÉQUENCES :

Il ne joue pas son rôle de drainage des perturbations plus au Nord vers la Grande-Bretagne ou le Nord de la France. Il n’y a plus aucun pilote dans l’avion si l’on veut. Les perturbations peuvent donc se balader partout et comme elles veulent. Cela provoque un ” marais barométrique “ géant dans lequel les orages peuvent se développer tranquillement. Alimentés par les conflits de masse d’air locaux et les forçages d’altitudes.

Nous sommes dans une situations parfois ” tropicale ” où les journées sont relativement chaudes et moites mais souvent bien humides ! Ou bien un temps de montagne où il fait beau le matin et où les après-midis sont bien souvent orageuses.

> Mais alors, jusqu’à quand ?

Pour le moment, il est très difficile de répondre à cette question. Cette synoptique météorologique pourrait encore durer plusieurs semaines voire plus. Tant que le Jet Stream ne reprend pas sa place ou que l’anticyclone des Açores ne revient pas il y a de fortes chances pour que cela dure plus ou moins selon les jours. Il y aura bien sur des accalmies, mais l’instabilité orageuse ne sera jamais bien loin ! Il faudra donc bien vous renseigner durant vos sorties ou balades de ce mois de Juin.

Concernant l’Eté, celui-ci pourrait être vraiment instable également !

Il faut donc prendre son mal en patience et espérer que la situation s’améliore un peu sur le front des intempéries.