Comment se forme le vent ? Quels en sont les mécanismes ? Quelques réponses ci-dessous :

Le vent est un phénomène naturel qui tire son origine d’une différence de pression. Que ce soit sur des zones très larges ( Mistral, tempête ) ou bien sur des zones très petites ( vents sous orages ou tornades ).

En météorologie la pression est très importante. En effet, les zones de hautes pressions type anticyclone sont souvent synonyme de beau temps. Tandis que les zones de basses pressions type dépression ou tempête sont elles synonymes de mauvais temps.

La nature ayant horreur du vide, il se forme très souvent un ” écoulement “ entre 2 zones de pressions différentes.

Exemple :

Un barrage est un ouvrage où l’eau s’écoule rapidement entre 2 points possédant une altitude différente. Allant de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres.

Dans la nature, c’est tout à fait comparable ! Plus la différence de pression entre 2 points sera élevé, plus le vent qui soufflera y sera fort. C’est pour cette raison que plus les tempêtes ont une pression faible et plus le vent y soufflera fort à l’intérieur.

La pression moyenne est en général de 1015Hpa. C’est le seuil neutre. Au dessus de 1015Hpa il fait souvent beau et en dessous plutôt mauvais. Mais ce n’est pas une règle absolue loin de là et la météo n’est pas régit que par la pression atmosphérique.

Mais alors, comment se forme le mistral dans notre région ? 

Reprenons.

Le département des Bouches-du-Rhône se trouve dans un ” couloir ” à vent étant donné sa proximité avec le Rhône. Fleuve qui s’écoule dans toute la vallée du Rhône et qui se jette en mer Méditerranée.

Dans notre région le vent est donc accéléré par la vallée où s’écoule le Rhône.

De plus, quant les lignes de pressions sont resserrés ( voir image plus haut ) alors le vent y soufflera encore plus fortement. Une ligne de pression est une ligne où la pression y est égale tout le long. Ces lignes appelés aussi isobares peuvent être plus ou moins resserrés selon le type de dépression.

Quand une dépression passe sur notre région elle y provoque souvent de la pluie ou des orages avant de s’évacuer ensuite vers l’Italie. Et c’est en s’évacuant vers l’Italie que les lignes de pressions se resserrent et forment donc le mistral.

Pour résumé le mistral se forme chez nous en raison de :

  • Resserrement des isobares dans la vallée du Rhône
  • Accélération du vent en raison d’un ” entonnoir “
  • Différence de pression entre 2 points.

 

Pour le vent d’un autre type cela fonctionne toujours sur le même principe mais à échelle plus petite pour les tornades ou pour les rafales sous orages. Un orage ou une tornade est également une zone de basse pression sur une échelle très petite allant de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres. La mécanique des fluides s’appliquera donc également pour ces phénomènes météorologiques.

Pour aller plus loin, voici une rose des vents près de la Méditerranée :

Vous l’aurez donc compris, le vent est bel et bien une source infinie d’énergie qui provoque parfois des dégâts en raison de sa forte puissance. Mais c’est aussi un phénomène qui dépollue l’atmosphère et qui permet également selon le type de vent de dégager le ciel.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à le faire via page Facebook de La Météo du 13 en commentaires ou via message privé.